Isabelle Attard

Députée du Calvados

Jean-Michel Baylet

Infos 49 : “L’argent gagné malhonnêtement finit toujours par se venger.” (Roch Carrier)

/ / / / / - Publié le 9 février 2017 - 4 minutes de lecture

L’argent gagné malhonnêtement finit toujours par se venger.”
(Roch Carrier)

Voir ce mail en ligne

Isabelle Attard
Députée du Calvados
Lettre d’information n°49
Jeudi 9 février 2017

La France a un problème de corruption. L’ONG Transparency International nous classe à la 23e position mondiale, et notre score a même diminué entre 2015 et 2016.

Je suis fière d’avoir œuvré dans le bon sens, en votant en 2014 la loi créant la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique. Cette loi a notamment obligé les parlementaires à publier un certain nombre d’informations sur leur parcours et leur activité. L’actualité récente nous a démontré que cette obligation de transparence avait mis fin à certaines pratiques malhonnêtes, et permettait aux citoyens de découvrir des comportements inacceptables de certains élus.

Il y a cependant encore beaucoup à faire : je suis scandalisée qu’aucune loi n’ait contraint François Fillon à publier la liste des clients de son cabinet de conseil. S’il n’en avait pas parlé lui-même, nous n’aurions jamais su qu’il avait eu Axa comme client. Alors même qu’en tant que député, il a dû se prononcer sur une loi encadrant les activités des assureurs !

J’ai saisi le déontologue de l’Assemblée nationale avec mes collègues écologistes, pour qu’enfin la transparence soit faite sur les douteuses activités de conseil du député Fillon.

En savoir plus : mon interview sur la corruption dans le journal 20 minutes.

Le casier judiciaire vierge pour les élus est une mesure réclamée depuis longtemps par l’ex-élu radical Philippe Pascot. L’Assemblée nationale l’a enfin adoptée, il reste au Sénat à faire de même.
Pour l’instant, cette proposition de loi n’est pas à l’ordre du jour, j’espère que la majorité de droite ne cédera pas à la tentation de l’enterrer. Une adoption rapide permettrait d’empêcher en juin 2017 des candidatures d’élus déjà condamnés.
Cette mesure n’est pas une interdiction à vie d’être élu : la réhabilitation légale intervient automatiquement après un délai de 3 à 10 ans. Elle me paraît proportionnée au fait que 396 professions, dont les comptables et les chauffeurs de taxi, sont soumises à cette obligation.

Mon Crédit Collaborateur

Je n’ai jamais salarié de membre de ma famille. J’emploie aujourd’hui une femme et deux hommes à temps plein, à des salaires bruts égaux.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur mon site, ou sur le site du Monde.

Jean-Michel Baylet à Bayeux : sans moi !

Vendredi 3 février, le ministre Jean-Michel Baylet accompagnait le premier ministre Bernard Cazeneuve à Bayeux. J’ai boycotté ce déplacement officiel pour protester contre un homme dont j’ai dénoncé les agissements graves en octobre dernier, et qui ne devrait pas être ministre.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur France 3 ou sur mon site.

Loi Sécurité Publique
Une nouvelle fois, le gouvernement et la majorité socialiste ont fait passer des mesures sécuritaires sans aucune considération pour la protection des citoyens face aux abus. Alors même que l’enquête est en cours sur les violences subies par le jeune Theo à Aulnay-sous-Bois, était-il vraiment indispensable de donner aux vigiles le droit de porter des armes ? J’ai donc voté contre cette nouvelle loi qui met les citoyens en danger.

LCP a récapitulé les débats, et pointé qu’une nouvelle fois le gouvernement refusait de tenir une importante promesse du candidat Hollande : le récépissé de contrôle d’identité.
Jusqu’au bout, j’aurai essayé de rappeler le gouvernement à ses promesses.
Jusqu’au bout, le gouvernement se sera renié.

A venir
Il ne reste plus que deux semaines de session à l’Assemblée nationale, avant que les portes ne soient fermées pour laisser place à la campagne électorale. De nombreux textes seront débattus rapidement, je conserve l’espoir que la proposition de loi prolongeant les délais de prescription de 3 à 6 ans pour les délits soit adoptée la semaine prochaine.

Demain soir à Hérouville-Saint-Clair, Danielle Simonnet produira son spectacle « Uber, les salauds et mes ovaires« . Je ne pourrai pas m’y rendre, mais j’en ai entendu beaucoup de bien !

Samedi 18 février à Isigny : réunion du collectif Stop Linky Calvados. Venez nombreux pour comprendre tous les défauts de ce compteur électrique imposé, et savoir comment vous y opposer !
Une réunion similaire sera organisée le 3 mars à Bayeux.

Site Web
Site Web

Facebook
Facebook

Twitter
Twitter

Email
Email

Agenda
Agenda

Archives
Archives

 2017 Isabelle Attard, députée du Calvados
Vous recevez ce message parce que vous vous êtes inscrit sur le site de la députée Isabelle Attard.

Notre adresse postale est :

Isabelle Attard, députée du Calvados

18 rue des Bouchers

Bayeux 14400

France

Add us to your address book

se désinscrire    changer ses préférences

J.-M. Baylet à Bayeux : sans moi !

/ / - Publié le 2 février 2017 - 1 minute de lecture

Demain matin, M. le Premier ministre Bernard Cazeneuve sera au Musée de la Tapisserie de Bayeux pour la signature du Contrat de Plan État-Région « Normandie » 2015-2020 et du Contrat de Plan Interrégional « Vallée de la Seine » 2015-2020. Je suis heureuse de ce contrat qui concerne un musée qui m’est cher. Et je m’apprêtais à répondre favorablement à l’invitation de la préfecture d’être présente aux côtés du Premier ministre pour un accueil républicain malgré nos divergences politiques.


J’ai cependant appris ce matin la présence du ministre Jean-Michel Baylet dans la délégation. Je ne participerai pas à cette hypocrisie qui consisterait à accueillir un homme dont j’ai dénoncé les agissements graves en octobre dernier, et qui ne devrait pas être ministre.

Isabelle Attard, députée citoyenne du Calvados.

#BayletDémission Lettre ouverte au Président de la République

/ / / / / / / - Publié le 20 octobre 2016 - 3 minutes de lecture

Si vous souhaitez signer cette lettre, cliquez ici.


Monsieur le Président de la République, nous vous alertons au sujet d’un grave problème concernant votre gouvernement. Vous avez nommé en février 2016 Jean-Michel Baylet Ministre de l’Aménagement du Territoire.

Depuis 2005, plusieurs journaux, dont France Soir et Buzzfeed News, ont pourtant rapporté le calvaire de la victime d’une agression de M. Baylet.

Sa collaboratrice était chez lui, lorsqu’il l’a « frappée, au visage, à plusieurs reprises ». Il l’a enfermée chez lui, et l’a « contrainte, sous la menace de nouveaux coups, à rédiger une lettre de démission ». Puis il l’a chassée, en pleine nuit, « entièrement dévêtue et pieds nus ». En se présentant à la gendarmerie, elle avait un « visage tuméfié, elle était très marquée. Les pommettes gonflées, les yeux gonflés. Il y avait des hématomes: c’était bleu, gonflé. Elle avait le visage bouffi, traumatisé. »

Monsieur le Président de la République, en 14 ans, jamais M. Baylet n’a contesté ces faits. Ni en public, ni devant la justice. Les juges l’ont même souligné lorsqu’ils ont condamné France Soir pour divulgation de sa vie privée en 2005 : malgré l’extrême gravité des faits qui étaient rapportés, M. Baylet n’a pas souhaité attaquer le journal pour diffamation.

Après 2005, M. Baylet s’est muré dans le silence. Jusqu’à ce mardi 11 octobre 2016.

M. Baylet a pris la parole dans l’hémicycle pour répondre à la députée Isabelle Attard qui lui rappelait ces faits. M. Baylet a affirmé qu’une instruction judiciaire avait eu lieu dans cette affaire, et qu’elle avait été classée sans suite.

C’est totalement faux. Ce mensonge a été mis en lumière lundi 17 octobre, par un gendarme qui a participé à l’enquête. Selon ce gendarme, il n’y a eu aucune instruction judiciaire. Le procureur de la République de Montauban a ordonné l’arrêt total et brutal de l’enquête, avant même qu’une confrontation ait eu lieu entre la victime et celui qu’elle dénonçait comme son agresseur.

Ce mensonge d’un ministre à l’Assemblée nationale a un triste précédent : le mensonge du ministre Jérôme Cahuzac en 2013.

Monsieur le Président de la République, vous avez commis une erreur en nommant Jean-Michel Baylet ministre, alors que cette agression était de notoriété publique.

Monsieur le Président de la République, il est encore temps pour vous de limoger ce ministre. Sinon votre erreur deviendra une faute.


Si vous souhaitez signer cette lettre, cliquez ici.

Premiers signataires

Isabelle Attard, députée du Calvados
Julien Bayou, porte-parole national EELV
Benjamin Bayart
Manuel Dorne, blogueur korben.info
Sam Karmann, acteur
Mathile Larrère, historienne
Philippe Noguès, député du Morbihan
Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement de Lyon
Emmanuel Poilâne, directeur général de France Libertés
Sandra Regol, porte-parole nationale EELV
Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole nationale d’Osez le féminisme !
Christian Salmon, écrivain
Danielle Simonnet, coordinatrice du PG et conseillère de Paris
Thomas Watanabe-Vermorel, porte-parole national Parti Pirate
Sarah Albert, citoyenne
Youssef Ben Amar, maire adjoint d’Allonnes et rappeur
Assia Benziane, maire adjointe Fontenay-sous-Bois
Jérôme Choain, ingénieur et blogueur
Elen Debost, maire adjointe EELV du Mans
Magali Deval, coresponsable de la commission LGBT EELV
Jérôme Gleizes, conseiller de Paris EELV
Jean-Sébastien Herpin, secrétaire régional EELV Centre
Annie Lahmer, conseillère régionale EELV Île de France
Charlotte Marchandise, maire adjointe de Rennes, candidate à la présidentielle
Sophie Nicklaus, conseillère fédérale EELV
Rosalie Salaün, ex pp Jeunes Écologistes, bureau de la com féminisme
Philippe Sprang, journaliste
Super Châtaigne, justicier – candidat à la présidentielle
Séverine Tessier, ex Secrétaire générale de l’Union syndicale des collaborateurs parlementaire USCP UNSA
Frédric Toutain, citoyen
Alexandre Voisin, co-coordinateur des Jeunes Écologistes Béarn

Si vous souhaitez signer cette lettre, cliquez ici.