Isabelle Attard

Députée du Calvados

démocratie

Fin du règne Hollande : à quand un renouveau démocratique ?

/ / / / - Publié le 2 décembre 2016 - 2 minutes de lecture
Devant l’évidence d’un quinquennat désastreux, avec à la clé 1 million de chômeurs supplémentaires, François Hollande a choisi l’unique option digne. En annonçant sa non candidature, il est lucide sur son incapacité à donner de l’espoir aux français. Mais il continue à revendiquer pleinement le virage néolibéral pris par ses gouvernements et l’éloignement du Parti Socialiste de ses valeurs fondatrices. Il s’obstine à nier les conséquences catastrophiques de sa politique pour les Français.

 

Je regrette que ma proposition d’une primaire plus ouverte n’ait pu voir le jour ; une primaire réunissant tous les candidat-e-s souhaitant un renouveau démocratique, une économie au service de l’humain, une prise en compte de l’urgence écologique et de la révolution numérique. Concernant la primaire organisée par le Parti Socialiste, certains candidats font des propositions qui vont dans le bon sens. Sur la dette et l’évasion fiscale, je rejoins Gérard Filoche. La position de Benoît Hamon sur le revenu de base est pertinente. J’espère sincèrement que le débat s’élèvera à la hauteur des enjeux auxquels nous devons faire face.

 

Notre régime présidentiel “monarchique” et le scrutin majoritaire ont montré leurs limites. Ils empêchent un fonctionnement réellement démocratique de nos institutions. Je suis pour un régime parlementaire fort, inspiré des modèles scandinave et allemand. Le mode d’élection proportionnel à l’oeuvre dans ces pays ne les rendent pas plus instables que le nôtre, et les contrats de coalition y sont respectés ! Changer nos institutions est nécessaire, et cela impliquera forcément la réécriture de notre Constitution.

 

Isabelle ATTARD, députée citoyenne du Calvados

Quand l’intelligence est collective, la démocratie a de beaux jours devant elle !

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / - Publié le 22 juin 2016 - 8 minutes de lecture

samedi 18 juin 2016

« La DÉMOCRATIE entre nos mains »

 

Pari réussi ! Par un samedi après-midi de juin ensoleillé, “LA DÉMOCRATIE entre nos mains” a pris corps ; répondant à l’invitation de la députée Isabelle Attard, des gens d’origines ou d’horizons extrêmement différents se sont rassemblés pour parler du fonctionnement de notre démocratie. Ils étaient 80, au plus fort de l’événement, à réfléchir et débattre d’idées et d’actions pour redonner des couleurs et du souffle à la gestion de la cité par ceux qui la composent et la font vivre : par le peuple et pour le peuple. Et quand la parole lui est offerte, le peuple s’en sert avec intelligence et générosité !

Pour accompagner cet après-midi studieux et inspiré, Geneviève Bouché a accepté de tenir le rôle de “grande témoin”. Informaticienne, spécialisée dans le management de l’innovation et des stratégies de long terme, la futurologue a mis en perspective les discussions de la journée avec le changement de civilisation que nous connaissons actuellement et les défis sociétaux que nous devons relever aujourd’hui pour demain. Sur son blog, Geneviève Bouché présente son regard et ses conclusions à propos de “La DÉMOCRATIE entre nos mains”. Au cours de cet après-midi, les aspirations au bonheur, et au progrès social responsable et solidaire, ont rencontré l’enthousiasme naturel de Geneviève Bouché. Pour poursuivre la réflexion sur l’évolution de notre société et les orientations qu’il nous est possible de lui donner, on peut lire “Changeons de civilisation” aux éditions Kawa : la futurologue y met en relief les opportunités qui s’offrent aux générations montantes, celles qui vont adapter notre civilisation à un nouveau niveau de maturité collective.

Une exposition d’une sélection de citations sur le thème de la démocratie accueillait le public. A noter l’une d’entre elles, tirée de La grève des électeurs de l’illustre calvadosien Octave Mirbeau, dont on commémorera l’année prochaine le centenaire de la mort : (suite…)

Réserve parlementaire d’Isabelle ATTARD : le jury est prêt !

/ / / / / / / / / / - Publié le 27 juin 2014 - 0 minutes Less than a minute de lecture

Hier, jeudi 26 juin 2014, à 19h00, les membres du jury d’attribution de la réserve parlementaire ont été désignés par tirage au sort.

Les jurés sont :
Mélina BOULLAND, 20 ans, Arromanches-les-Bains, sans activité professionnelle
Mireille BRUN, 67 ans, Villons-les-Buissons, fonction publique
Hervé CHEVALLIER, 50 ans, Livry, association
Eugénie DUVAL, 25 ans, Caen, étudiant
Marwan EL MABROUK EL ALAOUI, 21 ans, Banville, élu
David FOUREY, 42 ans, Agy, agriculture et pêche
Alexis MORISE, 42 ans, Bayeux, profession libérale
Samuel ROBERT, 38 ans, Saint-Martin-des-Entrées, entreprise
Samuel VEROVE, 40 ans, Caen, artiste et intermittent du spectacle

le nouveau jury

 

Le collège sera seul souverain dans l’attribution de subvention au titre de la réserve parlementaire. Le jury se réunira à 3 reprises entre le 1er septembre et le 15 octobre 2014. Les conclusions seront alors transmises aux demandeurs et à la commission des finances de l’Assemblée nationale.

Pour faire une demande de subvention au titre de la réserve parlementaire 2014, il faut remplir le dossier élaboré par Isabelle ATTARD. Il est disponible :
– sur le site internet http://isabelleattard.fr/blog/la-reserve-parlementaire/
– à la permanence parlementaire, 18 rue des bouchers à Bayeux
– par téléphone pour une expédition par courrier au 02 31 10 54 77

La date limite de dépôt des dossiers de demande de subvention est arrêtée au 31 août 2014, cachet de la poste faisant foi. Aucun dossier reçu après cette date ne sera examiné.

Le jury étudiera les demandes de subvention des associations pour de l’investissement ou du fonctionnement d’une action spécifique. Le fonctionnement même de l’association (salaire, loyer…) ne peut être soutenu. Pour les demandes des collectivités locales, seuls les investissements sont éligibles à la réserve parlementaire. La subvention demandée doit être inférieure à 50% du montant hors taxe du coût total du projet. Le projet en lui-même ne devra pas être lancé avant 2015.