Isabelle Attard

Députée du Calvados

alimentation

Loi Agriculture des Républicains : Isabelle Attard contre le gouvernement

/ / / / / / / - Publié le 5 février 2016 - 0 minutes Less than a minute de lecture

L’Assemblée nationale devait examiner ce matin la proposition de loi du groupe Les Républicains “en faveur de la compétitivité de l’agriculture et de la filière agroalimentaire”.

Le gouvernement et sa majorité ont déposé une motion de rejet pour empêcher le débat.

J’ai voté contre le gouvernement : en refusant de débattre de la proposition de loi des Républicains au sujet de la crise agricole, le gouvernement refuse de chercher une issue aux graves problèmes que rencontrent les agriculteurs.

2016-02-04_scrutin

Pour autant, je ne partage pas l’avis des députés Les Républicains sur l’avenir des paysans.

Le 29 janvier, l’agricultrice Astrid Granger, de Vaubadon, déclarait à iTélé : “Il n’y a qu’une augmentation des prix qui peut nous sauver sur le long terme.Ce sont pourtant les Républicains qui, de 2002 à 2012, ont voté la dérégulation des prix agricoles, aux niveaux français et européen.

Comment les Républicains osent-ils prétendre résoudre aujourd’hui les problèmes qu’ils ont créés hier ?

Nous devons revoir totalement le modèle agricole extensif qui diminue les emplois locaux, qui utilise des pesticides qui mettent en danger la terre, ceux qui la cultivent et les consommateurs. Les paysans sont poussés dans les bras des banques vers toujours plus d’endettement.

La proposition de loi écologiste pour favoriser l’ancrage territorial de l’alimentation votée le 13 janvier dernier, adoptée à l’unanimité, développera la consommation française de produits locaux, à travers le levier puissant de la restauration collective : 11 millions de repas par jour.

Dans les années à venir, grâce aux écologistes, des repas majoritairement élaborés aujourd’hui par des multinationales et à partir de denrées importées seront remplacés par des repas produits localement et qui feront vivre nos agriculteurs.

Isabelle ATTARD aussi veut du local et du bio à la cantine !

/ / / / / / / / / / / - Publié le 13 janvier 2016 - 2 minutes de lecture

Le jeudi 14 janvier 2016, c’est la « niche écologiste » !

Le groupe parlementaire propose 5 textes à l’Assemblée nationale. Tous les députés seront amenés à examiner et voter la proposition de loi n°3280 visant à favoriser l’ancrage territorial de l’alimentation, portée par Brigitte Allain, députée de Dordogne.

Cette proposition de loi s’inscrit dans le prolongement de la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt de 2014. Elle précise les objectifs chiffrés contraignants de 40 % d’alimentation durable et locale (dont 20 % de bio) dans la restauration collective publique.

Les enjeux environnementaux, économiques et sociaux sont considérables : ce secteur représente 3 milliards de repas par an, soit 7 milliards d’euros annuels.

Aujourd’hui, les secteurs de l’agriculture et de l’alimentation sont responsables de près de 36 % des émissions de gaz à effet de serre en France. Au lendemain de la COP 21, privilégier les circuits courts c’est enfin passer au concret : réduire le transport et donc les émissions inutiles.

Alors que le chômage ne cesse de progresser en France, privilégier la production locale c’est maintenir et créer des emplois en secteur rural.

Privilégier une alimentation durable dans la restauration collective, c’est permettre au plus grand nombre d’accéder à une alimentation saine et de qualité notamment pour les personnes les plus vulnérables que sont les enfants, les personnes âgées et les malades.

Ce jeudi 14 janvier 2016, Isabelle ATTARD portera avec ses collègues écologistes et bien d’autres, ce texte fondamentalement favorable à l’agriculture, à la santé et à l’environnement, qui inscrit l’alimentation bio dans nos assiette. Une loi incontournable, en somme.
L’association Agir pour l’environnement a créé une plateforme pour vous faciliter le contact avec votre député-e : http://cantinebio.agirpourlenvironnement.org/. Rejoignez les presque 70 000 citoyens qui ont agi !